[Sondage] Les 5 difficultés auxquelles sont confrontés les thérapeutes dans leur activité

Il y a quelques semaines, j’ai lancé un sondage en ligne pour comprendre à quels problèmes sont confrontés les thérapeutes dans leur activité.

Aujourd’hui, interprétons ensemble ces résultats. Je vous propose également quelques pistes de réflexion dans cet article mais également sur le blog de Luminaweb.

Le contexte

Les participants

Pour réaliser cet article, j’ai analysé les 11 réponses reçues.

Certes le panel est faible et ne représente pas les thérapeutes dans son ensemble, mais vous verrez que des informations importantes émergent malgré tout.

Parmi les thérapeutes ayant répondu, on retrouve les activités suivantes :

  • Sophrologie
  • Reflexologie
  • Thérapie psychocorporelle
  • Conseil en Fleurs de Bach
  • Naturopathie
  • Coaching
  • Magnétisme.

 

Comment les thérapeutes exercent-ils leur activité ?

82% des sondés sont déjà en activité.

Parmi les thérapeutes en activité :

  • ⅔ sont à leur compte
  • ⅓ exercent une activité salariée en parallèle.
Gardez le cap avec votre site !
Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle
et recevez les nouvelles fraîches du port

Sauter le pas pour s’installer

55% des thérapeutes interrogés ont avoué avoir eu des difficultés à franchir le cap de l’installation.

Le motif le plus fréquemment évoqué est l’insécurité financière.

D’autres blocages comme la peur d’échouer, le syndrome de l’imposteur ou encore la peur de devoir démarcher pour être visible sont également présents.

 

Comment y remédier ?

Les peurs sont liées au fait que nous faisons face à quelque chose de nouveau, d’inconnu. Nous ne savons pas où nous mettons les pieds avec cette nouvelle activité de thérapeute.

Pour palier à l’insécurité financière, vous pouvez agir à différents niveaux.

 

Veille conccurentielle & business plan

Tout d’abord, faire des recherches et de la veille conccurentielle. Contacter d’autres thérapeutes pour échanger sur leur parcours et leur expérience professionnelle. Cette étape est importante pour comprendre votre marché, votre environnement de travail.

Le tout, c’est d’oser. En général, les praticiens du bien-être sont bienveillants et acceptent d’échanger à ce propos. Si vous ne savez pas par où commencer et qui contacter, vous pouvez également demander à votre centre de formation de vous mettre en contact avec d’anciens élèves.

De là, vous pourrez vous établir une projection avec des objectifs financiers. C’est ce qu’on appelle un business plan.

Personnellement, je n’ai jamais fait appel à des structures spécialisées pour établir ce genre de document. 

Par contre, j’ai toujours réalisé des fiches d’objectifs en essayant d’anticiper au mieux mes dépenses et mes rentrées d’argent. Sans pression. Ces objectifs, même s’ils sont calculés à partir de votre minimum vital et le minimum que vous souhaitez obtenir pour mener une vie confortable, doivent rester atteignables et ne sont que… des objectifs. 

L’idée derrière cela est d’avoir une feuille de route pour savoir – à peu près – où on va pour ensuite poser des actions pour y arriver.

 

Mindset & travail sur les croyances

La deuxième chose qui m’a beaucoup aidé (et que je travaille toujours actuellement) est de travailler sur mes croyances notamment liées à l’argent. 

De manière générale, toutes les peurs évoquées ci-dessus sont liées à des croyances. Il s’agit donc de déconstruire ces limitations mentales (peur d’échouer, peur ne pas pouvoir en vivre, peur de ne pas être légitime …).

De nombreuses techniques existent : EFT, autohypnose, kinésiologie …

Il s’agit de trouver celle qui vous correspond le mieux. 

Le problème, est qu’il est difficile de les démasquer seul.e. 

Actuellement, j’ai démarré un travail en coaching pour déconstruire des croyances liées à mon rapport à l’argent en autohypnose. Les résultats commencent à se mettre en place petit à petit. Ceci dit, cela demande de la patience et de la régularité. C’est un travail de fond qui doit rentrer dans une certaine hygiène de vie mentale.

Gardez le cap avec votre site !
Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle
et recevez les nouvelles fraîches du port

Se faire connaître

91% des sondés disent avoir du mal à se faire connaître.

Le motif principal est le syndrome de l’imposteur.

Nombreux sont ceux ayant invoqué un motif qui les empêchait de se faire connaître et reporte donc la prospection à plus tard :

  • Je ne suis pas encore bien organisée pour recevoir les clients du coup je ne communique pas
  • Je ne suis pas à l’aise avec les réseaux sociaux donc pour le moment je ne parle pas de mon activité …
 
 

Derrière ces réponses, se cachent des pensées du genre :

“Oula : maintenant je vais être visible si je parle de ce que je fais.

Mais est-ce que je suis bien légitime ?

Est-ce que ma séance est parfaite ?

Que va penser mon client ?

Et si je n’ai pas de résultat ?”

 

C’est ça, le syndrome de l’imposteur. 

 

Parmi les autres motifs, les thérapeutes : 

  • Comptent sur une plateforme [Medoucine / Doctolib …] mais les résultats ne sont pas au rendez-vous
  • Pensent devoir se former encore et encore pour attirer plus de monde (on flirte avec le syndrome de l’imposteur ici)
  • Ne savent pas comment faire un bon ciblage client
  • Postent beaucoup sur les réseaux sociaux mais cela n’amène pas de clients, ni les flyers d’ailleurs.
 
 

Comment y remédier ?

Concernant le syndrome de l’imposteur, clairement, il s’agit de faire un travail sur soi si possible accompagné (par un coach par exemple). 

Je l’ai vécu en tant que thérapeute et encore aujourd’hui en tant que développeuse web. Le pire, c’est lorsque je me compare à d’autres beaucoup plus orientés “technique et code” que moi, je me sens nulle et inférieure alors que mes clients sont plus que satisfaits de mes services.

Un conseil, ne vous comparez pas aux autres car vous avez votre propre manière de travailler et de créer une séance “à votre image” qui ravira vos clients. 

L’accompagnement en coaching est selon moi la meilleure option si vous pensez que vous devez lever des blocages à ce sujet. 

 

 

Les réseaux sociaux ne fonctionnent pas

Pour vous répondre de manière objective sur ce point, j’aurai besoin d’en savoir plus.

 

Comment communiquez-vous sur les réseaux ?

Si vous parlez uniquement de vos séances, affichez votre carte visite en photo avec un “Venez faire un soin, voici mon numéro” il y a de fortes chances pour que vous n’attireriez pas de clients, en effet. 

Mettez-vous à leur place : vous acheteriez un soin alors que vous ne connaissez pas ce thérapeute, qui sort de nul part sur votre fil d’actualité ?

Moi non. 

Je vais aller chez celui qui m’inspire ou avec qui je me sens en phase. 

Donc, si vous deviez retenir une chose : voyez les réseaux sociaux comme des outils pour diffuser une information à but non commercial (au départ).

 

Parlez de vous : vos expériences, ce qui vous a mis en joie aujourd’hui, les problèmes que vous rencontrez dans une situation précise, une recette de cuisine que vous avez aimé faire aujourd’hui (si vous êtes naturopathe), …

Toutes des petites choses du quotidien que vous partagez avec vos proches ou vos amis.

Grâce aux réseaux vous pouvez partager votre “intimité” avec plus de monde. La clé est là.

 

Pour vous donner un exemple, mes posts qui m’amènent le plus d’interactions sur Linked In ou dans ma newsletter sont ceux où je partage mes réflexions et casse-tête du moment dans mon activité. Lorsque j’évoque des problèmes que je rencontre et où j’ai trouvé une solution que j’ai envie de partager. 

Je connecte avec ceux qui ont le même problème. Idéalement ces gens doivent être votre cible client. 

 

Oui mais moi je veux attirer tout le monde. Est-ce nécessaire de faire un ciblage client ?

Encore une croyance qu’il est urgent de déconstruire. 

On a l’habitude de dire en marketing “Si vous parlez à tout le monde, vous ne parlez à personne”.

Et c’est vrai.

Saviez-vous que j’ai créé des sites pour une agence de voyages, pour un revendeur de solution électrique, pour une event planner, pour une juriste dans la fintech ? 

Non. Et pourquoi ?

Parce que je communique uniquement sur mon coeur de cible : les thérapeutes.

Cela ne veut pas dire que j’exclue totalement les autres.

Ceci dit, les thérapeutes sont les personnes avec qui j’ai un intérêt commun : la santé naturelle, le bien-être et le développement personnel. 

 

Utiliser le ciblage dans votre communication la rendra plus efficace.

 

Cela ne veut pas dire que vous allez exclure les autres. C’est en étant très ciblé que vous attirerez et non pas l’inverse. 

 

 

Les plateformes : un bon plan pour avoir des clients ?

En échangeant avec nombre de thérapeutes, j’ai eu plusieurs sons de cloche. Cependant la tendance va de la déception à la résignation.

Pourquoi ?

L’inscription est souvent chère et n’amène pas le nombre de clients initialement attendu. Peu rentable donc, d’après leurs dires.

Cependant, l’inscription à ce genre d’annuaires n’est pas forcément à exclure. 

Il faut savoir que la visibilité de votre fiche est meilleure sur Google et donc aidera à faire remonter votre propre site web dans les moteurs de recherche.

Mais comme dit mon papa : “Il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier…”

Ne comptez donc pas uniquement sur ces plateformes pour vous faire connaître. 

Elles doivent faire partie de votre stratégie globale de communication (si votre budget le permet).  

Gardez le cap avec votre site !
Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle
et recevez les nouvelles fraîches du port

S’organiser dans son activité

55% des thérapeutes interrogés ont des problèmes pour trouver un équilibre organisationnel dans leur activité. 

Les deux motifs relevés : 

  • Savoir gérer son temps (notamment devant l’écran, pour les réseaux sociaux)
  • S’organiser lorsque l’on fait des séances à domicile ou chez le client.
 
 

Comment s’organiser efficacement ?

L’organisation est la clé qui vous fera tenir sur la durée, limitera la fatigue et vous rendra plus efficace (et donc valorisera votre taux horaire).

Difficile de répondre de manière précise pour les problème d’organisation physique car cela nécessite de poser des questions complémentaires, chaque thérapeute ayant son mode de fonctionnement et ses contraintes (horaires, enfants, etc…).

 

Pour ce qui est de la gestion du temps, il est IMPORTANT d’inclure des moments de prospection/ marketing/ communication dans votre emploi du temps. 

 

Ils n’ont pas besoin d’être fixes (à vous de voir) mais vous devez alimenter votre “casquette communication” une fois par semaine, deux heures par exemple. 

Si vous n’incluez pas des “blocs temps” dans votre organisation (et vous vous y tenez, bien sûr !), comment voulez-vous vous faire connaître, développer votre réseau et entretenir le lien ?

 

L’idéal est de se faire des plans d’action façon “To do list” pour le trimestre que vous pouvez redécouper au mois puis à la semaine. 

En fonctionnant ainsi, vous avancez petit pas par petit pas vers votre objectif (que vous aurez défini en amont bien sûr). 

Je ne vends pas de prestation d’organisation mais c’est un sujet qui me passionne à titre pro et perso. Donc si vous souhaitez que je développe des articles ou vidéos pour vous aider à vous organiser, n’hésitez pas à me le dire en commentaires.

 

Gestion de la relation clients

27% des sondés avouent avoir du mal à gérer la relation avec leur clientèle.

Le problème principal est qu’ils ne savent pas gérer l’après rendez-vous.

Ils ne pensent pas à demander un retour ni à envoyer une newsletter pour garder le lien par exemple.

 

 

Comment y remédier ?

C’est simple : automatisez !

Il existe de nombreux outils qui vous permettent de demander un témoignage, d’envoyer un questionnaire de satisfaction, d’envoyer un message pour souhaiter l’anniversaire de votre client (avec un coupon de reduction par exemple) de manière automatique.

Et la bonne nouvelle, c’est que ces outils sont gratuits (enfin ceux que j’utilise).

La seule chose que vous avez à faire, est de créer une fiche client une seule fois et hop : tout le reste se fait de manière automatique !

 

 

Par exemple, dans mon accompagnement web, une fois que le client a validé le contrat, je l’inscris sur une liste et il reçoit une séquence d’emails dans un certain ordre :

  • Email pour télécharger le design book pour choisir sa charte graphique,
  • Email pour reserver l’appel de préparation,
  • Email pour choisir l’association de protection des océans à laquelle il veut contribuer (je reverse 1% de mon chiffre d’affaires en fin d’année selon le choix des clients),
  • Email pour témoignage …
 
 

Ce système s’appelle le marketing automation et il fait gagner un temps fou !  

Gardez le cap avec votre site !
Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle
et recevez les nouvelles fraîches du port

Thérapeute : un entrepreneur isolé

73% des thérapeutes interrogés disent ressentir de la solitude dans leur activité.

Ils ressentent le besoin de se constituer un réseau de professionnels divers notamment pour poser des questions sur des thématiques comme la compta, la communication, la prospection, le juridique.

Mais aussi partager son quotidien professionnel avec d’autres thérapeutes pour trouver des solutions ou encore monter des partenariats. 

 

 

Comment y remédier ?

Les solutions sont évoquées dans les réflexions des thérapeutes eux-même.

Il s’agit de se constituer un réseau que l’on étoffera de jour en jour. 

Vous pouvez trouver des groupes sur les réseaux sociaux. Personnellement, j’ai rencontré de très belles personnes sur Linked In et de fil en aiguille ces personnes m’en ont fait rencontré d’autres. 

L’entraide est très importante en tant que solo-entrepreneur, également pour retrouver la motivation. Notre entourage ne sait pas toujours comment nous soutenir parce qu’il ne comprend pas ce que nous traversons en tant qu’indépendant à notre compte. 

 

 

 

Je voudrai encore remercier chaleureusement les thérapeutes ayant donné de leur temps pour répondre à ce sondage. Leurs réponses feront sans doute écho à bon nombre de praticiens car ces questionnements sont normaux. 

Et si vous avez envie d’échanger sur certains points abordés dans l’article, n’hésitez pas à poster un commentaire. Je vous répondrai avec plaisir. 

Besoin d'aide pour créer votre site ?